Menu
23.04.24
3min de lecture

Portrait de Sébastien Duprat : notre partenaire Cycle Up

Cycle up LP Promotion Groupe
Partager

Portrait de Sébastien Duprat, Cofondateur et Président de Cycle Up, partenaire de confiance.

Depuis 2018, Cycle Up oeuvre pour développer des outils et des services à destination des acteurs de l’économie circulaire et pour accélérer la prise en compte du réemploi dans le domaine de la construction et de l’immobilier.

Quelle est la mission de Cycle Up ?

Tout d’abord, Cycle Up repose sur une raison d’être : c’est faire ce qui est nécessaire pour permettre le réemploi des matériaux dans la construction. Cycle Up est né d’une volonté, celle de s’occuper ici et maintenant du carbone, et ne pas attendre 2050. Notre mission est de permettre une économie circulaire dans le secteur de la construction.

Nos objectifs :

  • Trouver une deuxième vie aux matériaux de déconstruction et composants
  • Changer les pratiques pour favoriser la construction bas carbone
  • Développer des territoires en relocalisant l’approvisionnement

Pour les entreprises, cela se traduit à travers plusieurs bénéfices sur les projets de construction. Tout d’abord, il y a une diminution de l’impact carbone et une réduction de la production de déchets. Cela permet également de baisser les coûts de construction et de démolition. De plus, les promoteurs doivent suivre les conformités demandées avec les nouvelles réglementations et les nouveaux labels.

Au quotidien, nous veillons à accompagner nos clients dans leur transformation. Cycle Up a mis en place une marketplace sur laquelle il est possible, pour les professionnels de la construction, d’acheter des matériaux, récupérés sur des sites en démolition, puis reconditionnés par les membres de Cycle Up afin de garantir la qualité de leur réemploi.

Avez-vous des attentes particulières avec vos entreprises partenaires ?

Nous avons deux attentes qui sont identiques avec l’ensemble de nos entreprises partenaires. Tout d’abord, pour Cycle Up, de participer à la qualité architecturale autour du réemploi. Puis, nous attendons que nos partenaires participent à la mise en scène du réemploi, car cela permet d’opérer le changement de regard que l’on peut avoir dessus. On estime avoir réussi lorsqu’une entreprise, certes favorable à valoriser à l’extérieur les matériaux issus de ses chantiers en déconstruction, mais aussi à opter pour des matériaux réemployés dans la phase de construction.

L’idée pour les promoteurs est d’être à la fois pourvoyeur et consommateur de ces ressources vertueuses.

Quels sont les enjeux auxquels Cycle Up doit faire face ?

De nos jours, les matériaux sont onéreux, lointains et rares. Chacun fait face à des difficultés notamment dans le cadre de la crise énergétique et de la guerre en Ukraine. Cela engendre, par exemple, des problèmes d’approvisionnement. Le secteur de la construction doit opter pour le bas carbone et faire face à ces difficultés en optant pour le réemploi. Avec Cycle Up, les matériaux sont locaux et zéro carbone, puisqu’ils existent déjà. Le réemploi est une solution pragmatique, car c’est une solution locale, économique et écologique.

Notre défi : changer le regard sur le réemploi et favoriser la construction de logements neufs avec des matériaux anciens.

Votre ligne de conduite ?

Le fondement de notre action : choisir les éléments qui ont un impact climatique ici et maintenant. En quatre ans, ce sont plus de 4700 tonnes de CO2 évitées. C’est aussi de massifier cette gestion de ressources et de fournir des quantités significatives aux acteurs du secteur.